Le bon travail des éditeurs belges

Les éditeurs belges peuvent pavoiser. Trois des cinq auteurs nominés pour le Prix Victor Rossel sont publiés en Belgique : Aliénor Debrocq et Juan d’Oultremont chez Onlit, Catherine Barreau chez Weyrich. Seuls deux livres édités en France, ce n’était plus arrivé depuis très longtemps, si ce le fut d’ailleurs : je n’ai pas compulsé les archives du Rossel. Sans briser la confidentialité des délibérations du jury, je peux ajouter que l’on y procède par éliminations successives. Et sur les 22 derniers romans en lice, je peux dire qu’il y en avait quinze édités chez nous. Un record, je crois. Par ailleurs, le Grand Prix du roman de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique a aussi sélectionné ses cinq finalistes, et l’on y trouve de même trois auteurs édités en Belgique : deux qui sont aussi sélectionnés par le Rossel, Catherine Barreau et Juan d’Oultremont, et Sandrine Willems, aux Impressions nouvelles.

Pourquoi cette émergence des éditeurs belges dans les prix littéraires ? Il y a un faisceau de réponses. Peut-être d’abord une sensibilité plus grande, en cette année étrange, à la production locale. Ensuite une continuité dans le travail de certains de ces éditeurs qui ont voulu montrer qu’on pouvait faire de l’édition de manière contemporaine et sur la durée en Belgique, ont voulu créer une raison pour les auteurs belges de publier en Belgique. Puis une professionnalisation de la part de nombreuses maisons d’édition, dans le travail d’accompagnement des livres : maquette, correction, promotion. Enfin, et surtout, la conscience qu’un livre doit être édité, c’est-à-dire accompagné, travaillé, retravaillé en dialogue avec l’auteur. Ce long travail porte ses fruits, et ça se reflète dans les sélections des prix littéraires. Ça rend ces éditeurs heureux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :